A propos du projet

Langues

Construire l’INOSAAR : Buts et objectifs 

L’objectif de l’INOSAAR est d’aider à la consolidation d’un mouvement africain de réparations (reconnu par certains comme un Mouvement Social International Populaire pour les Réparations Africaines – ISMAR) en unissant des militants et des chercheurs, tout en développant un mouvement de base solide mû par la jeunesse pour assurer sa durabilité. Nous le faisons en connaissant pertinemment l’histoire de ces mouvements, notamment en référence à la lutte des panafricanistes pour l’unité du continent africain, l’unité du peuple noir et la fin du racisme. Nous reconnaissons en particulier la Proclamation d’Abuja de 1993 qui appelle « la communauté internationale à reconnaître qu’il existe une dette morale unique et sans précédent envers les peuples africains qui n’a pas encore été payée ».

Nos neufs objectifs sont les suivants :

  1. Développer un programme de recherche plus cohérent permettant de comprendre les réparations à travers différentes disciplines ;
  2. Promouvoir les collaborations de production de connaissances entre chercheurs et militants en établissant un partenariat international durable ;
  3. Offrir aux chercheurs et aux militants la possibilité de s’engager dans un processus d’échange de connaissances bilatérales ;
  4. Soutenir la participation, l’implication et la proactivité des jeunes et des étudiants, notamment en créant une branche jeunesse auxiliaire de l’INOSAAR, communément appelé « RepAfrika », et en élaborant un projet de mentorat connexe ;
  5. Fournir une légitimité et une visibilité mondiales au large éventail de points de vue concernant les réparations ;
  6. Soutenir la lutte pour le rematriement/rapatriement volontaire des personnes d’ascendance africaine dans un pays africain de son choix (tout en respectant les communautés autochtones et leur investissement dans la lutte pour les réparations) en leur accordant la nationalité, en supprimant les visa et les exigences douanières, et en facilitant leur insertion dans la vie socio-économique, politique et culturelle du pays en harmonie avec ceux et celles déjà domicilié(e)s dans ces pays ; 
  7. Mettre en place un réseau reconnaissable, composé de participants inscrits et s’étant engagés à respecter ses règles, principes et obligations ;
  8. Avoir un impact positif sur les idées (fausses) qu’ont le public et les politiques concernant les réparations en fournissant des résultats académiques rigoureux et utiles à un public universitaire ou non-universitaire, et en soutenant le développement d’un curriculum « réparateur » basé sur une approche de décolonisation et sur la justice réparatrice ;
  9. S’assurer que chacun des événements et activités organisés par l’INOSAAR et ses partenaires servent de base à des efforts collectifs continus pour faire avancer la question des réparations.

Il est important de noter que les données rassemblées grâce aux efforts collaboratifs de l’INOSAAR sont la propriété de ses membres et sont destinés à l’INOSAAR et ses membres.

Principes de participation

Pour devenir membre de l’INOSAAR, ou pour inscrire aux alertes email, contactez-nous à inosaar@ed.ac.uk ou via notre compte Twitter ou notre page Facebook.

Sinon cliquez ici pour remplir notre formulaire d’inscription.

Pour en savoir plus sur nos éthiques partagées et nos attentes, cliquez sur les « Principes de Participation ».

Organisme de financement

INOSAAR est financé par le Conseil de Recherches en Arts et en Sciences Humaines.

ahrc-01.png